Les secrets et astuces du SEO au service des PME

par SEO

PME : comment gagner en visibilité grâce au SEO ?

Quand on est à la tête d’une PME, on sait aujourd’hui que l’on ne peut se passer d’un site internet. Pour toucher une clientèle plus large, démontrer ses qualités et remporter l’adhésion de prospects, mieux vaut acquérir une visibilité imparable. Internet est LA toile à travers laquelle il faut savoir tracer son chemin pour valoriser son activité, toucher de nouveaux clients. Mais comment être certain de mettre tous les atouts de son côté ? Sans être champion du web, quelques recommandations simples sont heureusement accessibles afin de créer ou d’améliorer un site web et son référencement SEO.

Optimiser un site web en mode SEO

Le SEO (Search Engine Optimisation) est au coeur du référencement naturel fait pour le robot de Google. Il permet, en suivant quelques règles de bases, de rendre un site conforme au regard de Google, de telle sorte qu’il soit apprécié à la fois par le robot et les utilisateurs. Cela paraît évident mais il ne faut jamais oublier que plus Google apprécie un site, plus il le met en avant dans les résultats de recherche, favorise son trafic et sa popularité auprès des usagers. Il arrive très souvent que l’on n’y pense pas lors de la création d’un site mais son optimisation pour Google est cruciale pour augmenter sa visibilité sur le web.

Calibrer le contenu avec des requêtes-clés et des mots-clés

Les requêtes sont les mots les plus tapés par les utilisateurs lors d’une recherche sur un thème donné. Si un titre d’article se démarque par son adéquation avec ces requêtes-clés, Google le mettra en avant. Une requête-clé doit être associée à un faisceau de mots-clés que l’on placera dans la rédaction. Il convient donc de ne jamais perdre de vue l’expérience utilisateur dès la rédaction du titre d’un contenu, quel qu’il soit. Un bon titre mêlé aux mots-clés adéquats booste l’ensemble de l’article, ce qui impactera également votre site. Des outils tels que Ubersuggest ou Answerthepublic permettent de mieux cibler ces requêtes-clés.

Le SEO vous intéresse ?

Inscrivez-vous pour rester informé sur les prochains articles traitant du sujet.

1 + 12 =

Éviter les fautes de langue et utiliser un vocabulaire enrichi

Combien de fois recule t-on devant un texte mal écrit, gavé de fautes? Certes, on peut y trouver son compte mais il est rare que l’on y revienne ou que l’on s’y attarde. De même, cela donne peu confiance au client potentiel. La visibilité d’un site web dépend aussi du temps passé par l’internaute à lire son contenu. Un texte agréable à lire, sans faute de grammaire, de syntaxe, avec un vocabulaire riche, et pas seulement au niveau des mots-clés, représente un atout non négligeable.

N’user que de sources fiables et ne pas plagier

S’il n’est pas obligatoire d’être un érudit, il est préférable, et gage de qualité, de s’appuyer sur des sources faibles. Loin du plagiat, un rédacteur web s’inspire des professionnels d’un domaine afin de garantir à ses lecteurs l’exactitude de ses propos. Si cela semble aller de soi, il suffit de se balader sur la toile pour constater combien la problématique des « fake news » peut atteindre des sommets. De même, il faut veiller à ne pas copier un contenu existant, qu’il s’agisse d’un site concurrent, d’un site source ou même de son propre site. Un site web privilégiant de bonnes sources, correctement référencées et du contenu original, s’évitera une mise à l’index par Google et les internautes.

Choisir les bonnes balises HTML

Le codage HTML effraie bien des propriétaires de sites web. Heureusement, il existe aujourd’hui plusieurs outils qui en facilitent l’usage. La plupart des CMS, tels que WordPress, proposent même des boutons qui incluent automatiquement ces balises dans les articles. Elles sont nombreuses mais les plus percutantes pour l’algorithme de Google sont : pour le titre, <h2> et <h3> pour les sous-titres, les listes à puces, <strong> (pour mots en gras), <a href> (pour insérer un lien), <i> pour l’italique.

Travailler le maillage interne

Le maillage interne rappelle la toile du web mais adapté à la seule structure d’un site. Lier les pages entre elles au moyen de liens hypertextes permet à la fois de valoriser l’ensemble du contenu d’un site, mais aussi d’augmenter son trafic en incitant le visiteur à prolonger sa visite. Le maillage interne peut s’appliquer sur l’ensemble du contenu : entre articles, entre articles et fiches produits, entre fiches produits et page « à propos », etc.

Soigner les images façon SEO

Bien nommer les images, à l’aide des mots-clés des articles qu’elles illustrent, ajoute à la visibilité sur Google. Il suffit d’associer les images aux requêtes et mots-clés de l’article dans les champs « titre », « nom du fichier » et « texte alternatif ». Cet atout peut grandement aider à un bon référencement SEO.

Viser un backlink de qualité

Un bon backlink, ou lien retour, doit créer du suivi et du trafic. La méthode la plus répandue consiste à écrire un article invité pour un autre site qui, s’il joue le jeu, inclura un lien hypertexte menant sur le site référent. Cet échange de bons procédés fonctionne très bien dès lors que le site qui accueille l’article invité correspond à la thématique du site référent et que ce dernier intègre le lien retour au bon endroit. Tout doit suivre une logique contextuelle : un site référent de PME qui vend des pièces détachées pour voitures anciennes fera un backlink de qualité avec le site d’un club de fans de Ford Mustang. Si l’article invité est attrayant, les utilisateurs suivront le lien vers le site e-commerce et Google interprétera ensuite ce gain d’audience comme signe de qualité du site.

Optimiser, oui, mais pas trop

Améliorer un site web ne rime pas avec une suroptimisation de son contenu. Celui-ci ne doit pas être trop lourd. Il faut éviter la répétition systématique de la requête-clé, des mots-clés ou de malmener la langue sous prétexte de mots pensés comme « vides ». Les récentes mises à jour de Google, telles que BERT, corrigent ces mauvaises interprétations. À présent, la qualité de l’écriture est aussi reconnue par l’algorithme de Google et valorisée. Mieux vaut donc un titre tel que « agence immobilière à Montréal » plutôt que « agence immobilière Montréal ».

Faire une veille SEO : l’indispensable

Les mises à jour Google, la popularité mouvante de mots-clés et autres nouveautés appliquées au SEO, impactent le contenu de tous les sites internet. Chacune d’elles peut ainsi modifier le fonctionnement de l’algorithme et donc le succès d’un site. Une veille SEO est de rigueur afin d’éviter les mauvaises surprises. Des outils gratuits comme Mozbar et SEOQuake peuvent aider.

Être présent sur les réseaux sociaux

Quelle que soit l’opinion que l’on peut avoir des réseaux sociaux, le constat reste le même : ils sont aujourd’hui parmi les outils indispensables pour toucher le public et populariser un site web. Grâce à Twitter, Instagram, Facebook, Pinterset ou Youtube, on touche à l’ensemble des panels d’internautes.

Avoir une page blog

Pour attirer l’attention de Google, un site doit être actif. Or, pour une PME, renouveler le contenu peut être compliqué une fois que l’ensemble des produits ou prestations sont présentés. La meilleure astuce réside dans une page blog. Alimenter régulièrement le blog avec des articles visant à informer les visiteurs et clients de tout ce qui touche à son activité, de près comme de loin, permet de faire vivre le site, de jouer sur les requêtes-clés, les mots clés, le maillage interne et les réseaux sociaux.

Travailler un call to action efficace

Un bon rédacteur web sait écrire du contenu de qualité qui incite le lecteur à rester sur une page. Plus ce temps passé sur un article est long, plus il y a de chances que l’internaute ait envie de cliquer sur les liens le redirigeant vers d’autres pages du site. Un « appel à l’action », CTA ou « Call to action », est un bonus au maillage interne. Inséré en haut de page ou en conclusion d’un article, il multiplie les chances de trafic. Il donne envie au lecteur par un « découvrez nos 5 produits » et indique à Google que celui-ci reste sur le site. Plus ce temps passé sur les pages d’un site augmente, plus Google le mettra en avant.

Se former au SEO

La problématique du SEO exige une certaine maîtrise du web et de l’informatique. Pour être certain de bien faire dès la création d’un site, ou d’améliorer sensiblement un support existant, il est possible de se former. De nombreuses offres sont disponibles et il ne faut pas hésiter à entrer en contact avec les prestataires, poser des questions et demander des devis. En fonction du niveau de maîtrise souhaité et du temps dont on dispose, les prix sont variables. Les avis clients et les devis permettent de faire un choix pertinent. Si on se sent suffisamment à l’aise, on peut aussi choisir de se former seul grâce à des sites dédiés au SEO tels que Abondance.

Grâce à ces règles de base du SEO, gagner en visibilité ou créer un site pour votre PME se fera sur de bonnes bases et vous évitera les nombreuses erreurs que commettent trop de professionnels qui se lancent dans l’aventure Internet !

Catégories

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Facebook Pagelike Widget