Les bases d’une stratégie d’acquisition de clients efficace pour construire une audience et vendre

Les bases d’une stratégie d’acquisition de clients efficace pour construire une audience et vendre

À l’heure de la digitalisation de la société, la présence en ligne est indispensable à la pérennité d’une entreprise. Bien plus qu’une simple vitrine, votre site internet peut se transformer en une véritable machine à générer des nouveaux clients. Comment convaincre les internautes de vous faire confiance et d’acheter vos produits? Pour cela, il va falloir construire une audience et développer votre relation avec elle. Cela passera par la qualité du contenu que vous proposez sur votre site et par la constitution d’une liste email de clients potentiels. Vous souhaitez en savoir plus? Nous avons détaillé cette stratégie pour vous! 

La base de la vente sur internet : construire une audience qui vous fait confiance

Tous les entrepreneurs qui réussissent le savent : pour créer un business rentable et le développer, il faut établir une relation de confiance avec ses clients potentiels. Trop de gens pensent que pour vendre sur Internet, il suffit de proposer des produits à un prix compétitif. Ils misent sur la publicité pour attirer les internautes vers une page de vente en espérant les convaincre. En fait, cette stratégie fonctionne très mal. Ce qu’il faut comprendre, c’est que la plupart du temps, les visiteurs d’un site ne cherchent pas à acheter ou du moins pas dans l’immédiat. Ils sont plutôt en quête d’information ou veulent comparer différentes offres.

Selon le best-seller The 1 page marketing plan d’Allan Dib, parmi les clients potentiels qui vont visiter votre site, seule une minorité va acheter directement : 3% sont prêts à passer à l’action et 7% peuvent se laisser convaincre facilement. Le point intéressant, c’est qu’il y a 30% de vos visiteurs qui sont potentiellement intéressés, mais pas dans un avenir proche. Ce sont ces 30% de clients potentiels que vous allez devoir convaincre.

Potentiel d'acquisition de client selon votre stratégie

Le problème, c’est que les internautes qui arrivent sur votre site ne vous connaissent pas. Alors, comment les transformer en clients? Comment les convaincre de choisir votre offre parmi toutes celles qui sont disponibles sur le net? Lors d’un échange direct avec des clients, il est possible de créer une relation de confiance rapidement et de lever leurs objections. Sur Internet, vous n’avez pas la possibilité d’instaurer ce dialogue de façon directe. Vous allez devoir mettre en place un véritable système d’acquisition de clients, afin de construire une audience prête à acheter. Comment faire? C’est ce que nous allons voir tout de suite.

Créer un système d’acquisition de clients : la puissance du contenu

Vous l’avez compris, l’élément de base de votre business sur le net, c’est votre site web. Et la force d’un site web, c’est le contenu. Les informations que vous allez partager gratuitement sur votre site vont être à la base de votre système d’acquisition de clients. En effet, le contenu va vous permettre de gagner en visibilité et de démontrer votre expertise.

Gagner en visibilité grâce au contenu

Avoir un site, c’est bien, mais encore faut-il avoir des visiteurs! Alors, comment attirer les internautes vers votre site? Vous pouvez recourir à la publicité, que ce soit sur Google ou sur les réseaux sociaux. C’est une stratégie qui a le mérite d’être rapide et relativement simple à mettre en place, mais qui coûte cher, d’autant plus que les campagnes doivent être renouvelées très régulièrement.

Il existe un autre moyen de faire venir de visiteurs sur votre site : le référencement naturel ou SEO. Le but est de créer du contenu en rapport avec votre activité afin que les visiteurs qui se renseignent à ce sujet soient dirigés vers votre site par les moteurs de recherche. Plus le contenu présent sur votre site sera riche, plus il sera mis en avant dans les résultats de recherche de Google. En sachant que 80% des internautes cliquent sur les liens présents sur la première page, vous comprenez que c’est un vrai atout d’y figurer!

Un contenu de qualité pour se poser en expert

Nous l’avons vu, le bon contenu permet d’attirer l’internaute jusqu’à votre site. Ce n’est cependant pas son seul avantage. Sa grande force, c’est surtout qu’il va convaincre le lecteur de rester et de revenir pour consulter vos nouvelles publications. En effet, l’internaute aime gagner du temps. S’il a trouvé sur votre site des informations de qualité, il va avoir tendance à y revenir lorsqu’il se posera une autre question dans votre domaine. Il vous a identifié comme une source fiable et n’a pas de raison de perdre du temps à aller chercher l’information ailleurs.

Le bon contenu attire les lecteurs, mais il fait bien plus : il vous positionne en expert. Un internaute qui a trouvé à plusieurs reprises des informations intéressantes sur votre site va tout naturellement en déduire que vous êtes compétent dans votre domaine. À ce stade, il ne vous a encore rien acheté et n’est peut-être même pas encore prêt à le faire. Ce n’est pas grave. Le point positif, c’est que vous avez commencé à créer avec lui une relation de confiance. Il est habitué à lire votre contenu et il vous voit comme un expert. Tout naturellement, il va en déduire que les produits que vous proposez sont de qualité. Il sera donc beaucoup plus ouvert à acheter chez vous lorsqu’il sera prêt à passer à l’action.

L’importance de la liste email

Vous avez maintenant compris l’importance de créer une relation de confiance avec vos clients potentiels, et le rôle crucial que joue le contenu gratuit dans la construction de ce lien. Ce n’est cependant pas suffisant pour que ces prospects se transforment en véritable clients. Pour cela, il va falloir aller plus loin et créer une relation directe avec chaque visiteur. Vous allez alors vous appuyer sur la création d’une liste email.

Garder le contact avec votre audience et renforcer votre position d’expert

Nous l’avons vu, un visiteur de votre site qui a trouvé votre contenu intéressant va vouloir y revenir. Malheureusement, il est fort probable qu’il ne le fasse pas de lui-même. En effet, l’attention de l’internaute est très volatile. Il risque de se souvenir avoir lu un article ou vu une vidéo, mais pas du site sur lequel il l’a trouvé. Pour faire revenir les prospects vers votre site, la liste email constitue un atout de choix. En effet, une fois que vous avez récupéré l’email d’un visiteur, vous allez pouvoir le prévenir à chaque fois que vous publiez un nouveau contenu gratuit. Or souvenez-vous : plus l’internaute trouve chez vous du contenu de qualité, plus il vous voit comme un expert en qui il peut avoir confiance.

De plus, à force de voir le nom de votre marque, l’internaute va s’y habituer. Pour lui, elle va devenir familière, et on fait plus facilement confiance à une marque familière. Le jour où votre prospect aura besoin d’un produit que vous proposez, il pensera tout naturellement à vous. Si la relation que vous avez créée est assez forte, il est même probable qu’il n’aille pas regarder ce que propose la concurrence. C’est à vous qu’il aura envie d’acheter.

Construire une relation plus personnelle

Outre le fait de garder le contact, envoyer des mails à vos prospects présente un autre avantage : cela permet de créer une relation plus personnelle avec eux. Dans un business physique, vous pouvez rencontrer vos clients potentiels et échanger directement entre humains. C’est totalement impossible en ligne. Il faut donc trouver un autre moyen de communiquer avec chaque internaute. C’est là que le mail prend tout son sens : il est directement adressé à chaque personne. Le fait de recevoir un message sur sa boîte privée donne l’impression d’une relation plus proche.

Le mail présente un autre atout majeur. Une fois qu’il est arrivé dans sa boîte de réception, le client potentiel peut le lire au moment qui lui convient. Il ne disparaît pas en quelques heures dans les profondeurs d’un fil d’actualité comme le fait un post Facebook ou un tweet. Envoyer des mails augmente donc fortement la probabilité que votre prospect lise votre contenu. Plus intéressant encore, cela augmente également les chances qu’il achète le jour où vous lui ferez une offre commerciale! En effet, d’après le site américain convertkit.com, le taux de conversion d’un abonné à une liste email est quinze fois supérieur à celui d’un follower sur Twitter.

Être moins dépendant des réseaux sociaux et de Google

Les réseaux sociaux ont pris une très grande place dans la communication des entreprises et il n’est pas question de remettre en cause leur utilité. Toutefois, baser une stratégie d’acquisition de clients uniquement sur ces réseaux serait une erreur. En effet, un compte Facebook ou Twitter ne vous appartient pas vraiment. La plateforme conserve un droit de regard permanent sur ce que vous publiez et peut du jour au lendemain décider de fermer votre compte. Rassurez-vous, cela n’arrive que rarement… Mais êtes-vous vraiment prêt à courir ce risque?

De même, l’algorithme de Google est en constante mutation. Un site bien référencé aujourd’hui peut demain se retrouver bien plus loin dans les résultats de recherche.

La liste email de vos prospects, elle, vous appartient réellement. Quoi qu’il arrive, vous êtes sûr de pouvoir recontacter vos clients potentiels pour maintenir le lien avec eux et continuer à leur proposer du contenu.

La conversion : vous appuyer sur votre audience pour vendre

Vous avez créé du contenu gratuit sur votre site. Cela a amélioré votre référencement et Google a commencé à vous envoyer des internautes. La qualité de vos publications a attiré leur attention. Convaincus de trouver sur votre site des informations de qualité, ils se sont inscrits à votre liste email. En leur envoyant du nouveau contenu régulièrement, vous avez renforcé leur confiance et créé une véritable relation avec eux. Vous êtes désormais prêt à leur présenter une offre commerciale. C’est maintenant que tout le travail effectué en amont va porter ses fruits. Si votre produit correspond bien aux besoins de votre audience, la vente devrait se faire naturellement.

Créer une offre qui correspond aux besoins de votre audience

La relation que vous avez bâtie avec votre audience l’a rendue prête à vous acheter un produit. Elle peut s’avérer encore plus puissante en vous donnant la possibilité de créer exactement l’offre que vos prospects attendent. En effet, si le taux d’engagement de votre liste email est important, vous avez la possibilité de réaliser un sondage auprès de vos clients afin de savoir ce dont ils ont vraiment besoin. Vous pourrez ainsi adapter vos produits et votre offre afin de maximiser vos chances de conclure la vente. De plus, vous augmenterez la probabilité que vos clients soient satisfaits de leur achat. Cela renforcera encore leur confiance et les transformera en clients fidèles prêts à acheter à nouveau, entretenant un cercle vertueux.

Cibler ses prospects pour leur vendre le bon produit

Une fois que votre liste email aura atteint une taille suffisante, vous pourrez utiliser des techniques encore plus efficaces pour vendre. La segmentation consiste à séparer votre liste en plusieurs groupes. Vous pourrez ainsi distinguer les prospects prêts à acheter de ceux dont vous devez encore développer la confiance. Vous aurez également la possibilité de créer des groupes en fonction des produits auxquels vos différents clients potentiels s’intéressent le plus. Cela vous permettra de proposer le bon produit aux bonnes personnes et au bon moment et vous optimiserez ainsi votre taux de conversion!

Pour conclure : l’importance de créer des systèmes automatisés

Vous savez maintenant à quel point mettre en place un système d’acquisition de clients automatisé peut représenter un atout majeur pour votre croissance économique. La grande force d’un site internet, c’est qu’il travaille pour vous 24H/24, 7J/7. Créer du contenu de qualité demande du temps et de l’énergie, mais cela en vaut la peine! Une fois en ligne, ce contenu vous rapportera des clients pendant des années. Votre liste email de prospects continuera ainsi à grossir et la relation que vous construirez avec votre audience vous permettra d’augmenter vos ventes! 

Cet article vous a plu?

Poursuivez votre lecture avec ce Guide complet pour rédiger des textes publicitaires efficaces.

Ce guide est un PDF de 25 pages qui vous explique comment transformer plus de vos visiteurs en acheteurs avec l’art de la persuasion.

Ce guide est 100% gratuit – Aucun email requis

La hiérarchie visuelle : comment le design de votre site web et de vos publicités peuvent booster vos ventes

La hiérarchie visuelle : comment le design de votre site web et de vos publicités peuvent booster vos ventes

Pour une entreprise, la hiérarchie visuelle est l’art de rendre une image, un site ou une pub claire et intuitive.

Ça permet entre autres :

✔️ D’attirer l’attention plus efficacement
✔️ De guider l’œil vers les éléments importants
✔️ D’augmenter votre taux de lecture
Et surtout, de booster vos ventes 🚀

Alors, quel est le secret pour mettre en place une hiérarchie visuelle qui fera naturellement grimper votre taux de conversion ?

C’est ce que vous allez découvrir dans les prochaines lignes

Qu’est-ce que la hiérarchie visuelle?

Lorsqu’un visiteur arrive sur votre site, il est face à une grande quantité d’informations : images, textes, menus, boutons de connexion… Il peut aisément se sentir perdu, et ne pas savoir où cliquer. Il va alors très vite quitter votre page, et il n’y reviendra sans doute jamais. Le temps moyen qu’un internaute passe sur une page avant de décider s’il va rester ou la quitter, c’est trois secondes. Vous imaginez bien que personne n’est capable de lire tout le contenu de votre page en seulement trois secondes! Alors, comment faire pour que votre visiteur soit convaincu dès le premier regard qu’il est au bon endroit?

La hiérarchie visuelle est le GPS du visiteur

Vous l’avez compris, tout l’enjeu est de faire comprendre au visiteur qu’il et au bon endroit, et ce, dès le premier regard. C’est là qu’intervient la notion de hiérarchie visuelle. Le but : capter l’attention du visiteur très rapidement, puis le guider dans la page afin de l’amener à cliquer là où vous voulez. Le premier effet recherché est donc d’attirer son regard vers une zone de la page qui va le convaincre de rester. Pour cela, il faut des éléments visuellement forts, sur lesquels l’œil va immédiatement se fixer. Dans un second temps, il s’agit de l’amener vers ce qui est important pour vous : bouton d’achat, inscription à une newsletter, demande de devis… Le but est de littéralement baliser son chemin à travers votre site jusqu’à la prise de décision.

La notion de hiérarchie visuelle forte

Comparatif d'une hiérarchie visuelle forte et un hiérarchie visuelle faible

Vous êtes sans doute déjà arrivé sur des pages web dans lesquelles rien n’attire le regard. Les couleurs y sont uniformes, ou au contraire il y a trop de couleurs différentes partout sur la page. Les textes sont présentés en pavés monolithiques, avec une taille de caractères et une couleur uniforme. Rien n’est mis en avant, et vous ne savez pas où regarder, et encore moins où cliquer. On parle alors de hiérarchie visuelle faible.

Au contraire, lorsque le design du site web est basé sur une hiérarchie visuelle forte, l’œil se fixe immédiatement sur les éléments les plus importants. Sans aucun effort, et sans lire tout le contenu, vous savez où cliquer pour accéder à l’information recherchée.

Définir l’objectif de chaque page : la rencontre du design et du marketing

explication visuelle de l'importance d'avoir qu'un seul objectif par page

Nous l’avons vu, le but de la hiérarchie visuelle est d’amener le visiteur à regarder là où vous le souhaitez. Mais où voulez-vous que se porte son attention? Il est nécessaire de se poser cette question dès les étapes de création de votre site web. Suivant la fonction de la page, la hiérarchie visuelle à mettre en place ne sera pas toujours la même. L’action que vous espérez de la part de votre visiteur doit donc être clairement définie : acheter directement le produit, consulter un autre produit plus rentable pour vous, s’inscrire sur une liste mail… Il est indispensable de définir l’objectif de chaque page, afin d’utiliser efficacement les outils que nous allons détailler dans la suite de cet article. Vous comprenez maintenant pourquoi les concepteurs de sites internet doivent être compétents aussi bien en design qu’en marketing!

Structurer votre design de site web grâce à la stratégie visuelle

Vous êtes maintenant convaincu de l’importance d’utiliser la hiérarchie visuelle pour le design de votre site web? Mais quelles techniques utiliser pour amener le regard de votre visiteur là où vous le souhaitez? Nous allons maintenant détailler les différents outils qui permettent de donner une structure visuelle à votre contenu.

La couleur

La couleur est le premier élément d’une hiérarchie visuelle forte et sans doute le plus simple à utiliser. L’œil humain est particulièrement sensible aux contrastes de couleur. Quelques mots en rouge au milieu d’un texte en noir vont immédiatement attirer le regard.

Dans le design d’un site web, la couleur est utilisée en particulier pour mettre en évidence les CTA (Call To Action). On va ainsi utiliser une couleur qui attire l’œil pour les boutons d’ajout au panier, d’inscription à la newsletter, de demande de devis… Le rouge et l’orange sont généralement réputés pour bien accrocher bien le regard. En revanche, dans un design épuré, il est tout à fait possible d’utiliser des couleurs moins agressives telles que le vert. L’important est d’obtenir un contraste de couleur avec le reste de votre page.

Si vous voulez mettre plusieurs éléments en évidence, il est bien entendu possible d’utiliser plusieurs couleurs. Sur le site d’Amazon, par exemple, les prix se détachent en rouge et les boutons d’achat en orange. Les liens, moins importants, sont dans une couleur plus neutre, soit le bleu.

La taille

L'importance d’utiliser des éléments de différentes grosseurs

Sans surprise, plus un élément est grand par rapport aux autres, plus il attire le regard. C’est vrai pour les images, mais également pour les textes. C’est d’ailleurs sur ce principe que repose la structuration d’un texte en paragraphes avec des titres et sous-titres. Les titres principaux, qui donnent les informations les plus importantes, sont écrits avec la police la plus grosse. Les sous-titres, moins importants, mais qui doivent quand même être scannés par le lecteur, sont un peu moins gros. En lisant ces titres et sous-titres, le visiteur doit pouvoir se faire une idée du contenu. Enfin, le corps du texte est écrit dans la plus petite police.

Afin de créer une hiérarchie visuelle forte, il est important d’inclure des éléments de taille variable dans le design de votre site web. Le regard se porte alors tout naturellement vers l’élément le plus gros, puis vers ceux de taille moyenne. En revanche, il faut faire un véritable effort pour transférer son attention sur le contenu de plus petite taille.

Les blancs

Ces dernières années, les sites web au design minimaliste fleurissent sur le net. Leur point commun est que leur page d’accueil contient peu de textes et d’illustrations, le tout au milieu d’un fond blanc. Il s’agit d’une méthode très efficace pour attirer le regard sur les éléments que vous voulez mettre en avant. En effet, l’œil distingue beaucoup plus facilement un élément s’il est entouré d’un espace vide. Plus cet espace est grand, plus le regard se fixera sur l’objet et mettra du temps à s’en détacher pour se poser ailleurs. Placer un slogan ou une photo de produit sur un fond uni, c’est être sûr que l’internaute portera immédiatement son regard sur cet élément, et y accordera une attention maximale. L’exemple typique est celui de l’Apple Store : le fond blanc y est omniprésent. Le regard est littéralement capturé par les photos des produits. Cet effet est renforcé par la taille importante des images.

Précisons que le fond ne doit pas nécessairement être blanc. L’important est d’avoir un contraste maximum avec le texte ou l’image que vous voulez mettre en avant.

La position des éléments sur la page

À l’ouverture d’une page, le regard va naturellement se porter sur certaines zones de l’écran plutôt que sur d’autres. L’internaute va percevoir ce qui est situé en haut et au centre de l’écran bien avant de distinguer ce qui se trouve sur les côtés ou tout en bas.

Généralement, le regard commence par se poser au centre de l’écran. S’il le visiteur n’y trouve pas immédiatement ce qu’il recherche, il va commencer à scanner rapidement le contenu de la page. Sur un site comportant peu de contenu écrit, typiquement un site e-commerce, le profil de survol le plus fréquent est le profil en Z. Le regard commence par balayer le haut de la page dans le sens de la lecture, de gauche à droite. C’est là qu’il s’attend à trouver les différents onglets, ainsi que la zone de recherche et les boutons de connexion. Il redescend ensuite en diagonale vers le coin inférieur gauche, en passant par le centre de l’écran, puis repart vers la droite. C’est pourquoi la zone du bas de l’écran est fréquemment utilisée pour placer des liens vers des produits complémentaires ou similaires, et des promotions.

Pensez aussi aux mobinautes!

Lors de la conception du design, il est également nécessaire de ne pas oublier les utilisateurs de smartphone! En effet, quatre internautes sur dix utilisent uniquement ce moyen pour surfer sur le net. En raison de la petite taille des écrans, la position des éléments de la version mobile doit impérativement être revue par rapport à la version classique du site. Le but principal sera alors d’arrêter l’internaute là où vous le désirez lorsqu’il scrolle la page!

Téléchargez gratuitement “La Checklist de la Hiérarchie Visuelle”

La Checklist de la Hiérarchie Visuelle est un PDF de 7 pages qui vous permettra d’appliquer ce que vous avez appris dans cet article à votre site actuel, ou à votre prochain projet.

(Et vous découvrirez aussi une astuce étonnante pour évaluer en clin d’oeil la hierarchie visuelle de n’importe quelle page web).

Cliquez sur ce bouton pour la télécharger :

Les secrets et astuces du SEO au service des PME

Les secrets et astuces du SEO au service des PME

PME : comment gagner en visibilité grâce au SEO ?

Quand on est à la tête d’une PME, on sait aujourd’hui que l’on ne peut se passer d’un site internet. Pour toucher une clientèle plus large, démontrer ses qualités et remporter l’adhésion de prospects, mieux vaut acquérir une visibilité imparable. Internet est LA toile à travers laquelle il faut savoir tracer son chemin pour valoriser son activité, toucher de nouveaux clients. Mais comment être certain de mettre tous les atouts de son côté ? Sans être champion du web, quelques recommandations simples sont heureusement accessibles afin de créer ou d’améliorer un site web et son référencement SEO.

Optimiser un site web en mode SEO

Le SEO (Search Engine Optimisation) est au coeur du référencement naturel fait pour le robot de Google. Il permet, en suivant quelques règles de bases, de rendre un site conforme au regard de Google, de telle sorte qu’il soit apprécié à la fois par le robot et les utilisateurs. Cela paraît évident mais il ne faut jamais oublier que plus Google apprécie un site, plus il le met en avant dans les résultats de recherche, favorise son trafic et sa popularité auprès des usagers. Il arrive très souvent que l’on n’y pense pas lors de la création d’un site mais son optimisation pour Google est cruciale pour augmenter sa visibilité sur le web.

Calibrer le contenu avec des requêtes-clés et des mots-clés

Les requêtes sont les mots les plus tapés par les utilisateurs lors d’une recherche sur un thème donné. Si un titre d’article se démarque par son adéquation avec ces requêtes-clés, Google le mettra en avant. Une requête-clé doit être associée à un faisceau de mots-clés que l’on placera dans la rédaction. Il convient donc de ne jamais perdre de vue l’expérience utilisateur dès la rédaction du titre d’un contenu, quel qu’il soit. Un bon titre mêlé aux mots-clés adéquats booste l’ensemble de l’article, ce qui impactera également votre site. Des outils tels que Ubersuggest ou Answerthepublic permettent de mieux cibler ces requêtes-clés.

Le SEO vous intéresse ?

Inscrivez-vous pour rester informé sur les prochains articles traitant du sujet.

11 + 6 =

Éviter les fautes de langue et utiliser un vocabulaire enrichi

Combien de fois recule t-on devant un texte mal écrit, gavé de fautes? Certes, on peut y trouver son compte mais il est rare que l’on y revienne ou que l’on s’y attarde. De même, cela donne peu confiance au client potentiel. La visibilité d’un site web dépend aussi du temps passé par l’internaute à lire son contenu. Un texte agréable à lire, sans faute de grammaire, de syntaxe, avec un vocabulaire riche, et pas seulement au niveau des mots-clés, représente un atout non négligeable.

N’user que de sources fiables et ne pas plagier

S’il n’est pas obligatoire d’être un érudit, il est préférable, et gage de qualité, de s’appuyer sur des sources faibles. Loin du plagiat, un rédacteur web s’inspire des professionnels d’un domaine afin de garantir à ses lecteurs l’exactitude de ses propos. Si cela semble aller de soi, il suffit de se balader sur la toile pour constater combien la problématique des “fake news” peut atteindre des sommets. De même, il faut veiller à ne pas copier un contenu existant, qu’il s’agisse d’un site concurrent, d’un site source ou même de son propre site. Un site web privilégiant de bonnes sources, correctement référencées et du contenu original, s’évitera une mise à l’index par Google et les internautes.

Choisir les bonnes balises HTML

Le codage HTML effraie bien des propriétaires de sites web. Heureusement, il existe aujourd’hui plusieurs outils qui en facilitent l’usage. La plupart des CMS, tels que WordPress, proposent même des boutons qui incluent automatiquement ces balises dans les articles. Elles sont nombreuses mais les plus percutantes pour l’algorithme de Google sont : pour le titre, <h2> et <h3> pour les sous-titres, les listes à puces, <strong> (pour mots en gras), <a href> (pour insérer un lien), <i> pour l’italique.

Travailler le maillage interne

Le maillage interne rappelle la toile du web mais adapté à la seule structure d’un site. Lier les pages entre elles au moyen de liens hypertextes permet à la fois de valoriser l’ensemble du contenu d’un site, mais aussi d’augmenter son trafic en incitant le visiteur à prolonger sa visite. Le maillage interne peut s’appliquer sur l’ensemble du contenu : entre articles, entre articles et fiches produits, entre fiches produits et page “à propos”, etc.

Soigner les images façon SEO

Bien nommer les images, à l’aide des mots-clés des articles qu’elles illustrent, ajoute à la visibilité sur Google. Il suffit d’associer les images aux requêtes et mots-clés de l’article dans les champs “titre”, “nom du fichier” et “texte alternatif”. Cet atout peut grandement aider à un bon référencement SEO.

Viser un backlink de qualité

Un bon backlink, ou lien retour, doit créer du suivi et du trafic. La méthode la plus répandue consiste à écrire un article invité pour un autre site qui, s’il joue le jeu, inclura un lien hypertexte menant sur le site référent. Cet échange de bons procédés fonctionne très bien dès lors que le site qui accueille l’article invité correspond à la thématique du site référent et que ce dernier intègre le lien retour au bon endroit. Tout doit suivre une logique contextuelle : un site référent de PME qui vend des pièces détachées pour voitures anciennes fera un backlink de qualité avec le site d’un club de fans de Ford Mustang. Si l’article invité est attrayant, les utilisateurs suivront le lien vers le site e-commerce et Google interprétera ensuite ce gain d’audience comme signe de qualité du site.

Optimiser, oui, mais pas trop

Améliorer un site web ne rime pas avec une suroptimisation de son contenu. Celui-ci ne doit pas être trop lourd. Il faut éviter la répétition systématique de la requête-clé, des mots-clés ou de malmener la langue sous prétexte de mots pensés comme “vides”. Les récentes mises à jour de Google, telles que BERT, corrigent ces mauvaises interprétations. À présent, la qualité de l’écriture est aussi reconnue par l’algorithme de Google et valorisée. Mieux vaut donc un titre tel que “agence immobilière à Montréal” plutôt que “agence immobilière Montréal”.

Faire une veille SEO : l’indispensable

Les mises à jour Google, la popularité mouvante de mots-clés et autres nouveautés appliquées au SEO, impactent le contenu de tous les sites internet. Chacune d’elles peut ainsi modifier le fonctionnement de l’algorithme et donc le succès d’un site. Une veille SEO est de rigueur afin d’éviter les mauvaises surprises. Des outils gratuits comme Mozbar et SEOQuake peuvent aider.

Être présent sur les réseaux sociaux

Quelle que soit l’opinion que l’on peut avoir des réseaux sociaux, le constat reste le même : ils sont aujourd’hui parmi les outils indispensables pour toucher le public et populariser un site web. Grâce à Twitter, Instagram, Facebook, Pinterset ou Youtube, on touche à l’ensemble des panels d’internautes.

Avoir une page blog

Pour attirer l’attention de Google, un site doit être actif. Or, pour une PME, renouveler le contenu peut être compliqué une fois que l’ensemble des produits ou prestations sont présentés. La meilleure astuce réside dans une page blog. Alimenter régulièrement le blog avec des articles visant à informer les visiteurs et clients de tout ce qui touche à son activité, de près comme de loin, permet de faire vivre le site, de jouer sur les requêtes-clés, les mots clés, le maillage interne et les réseaux sociaux.

Travailler un call to action efficace

Un bon rédacteur web sait écrire du contenu de qualité qui incite le lecteur à rester sur une page. Plus ce temps passé sur un article est long, plus il y a de chances que l’internaute ait envie de cliquer sur les liens le redirigeant vers d’autres pages du site. Un “appel à l’action”, CTA ou “Call to action”, est un bonus au maillage interne. Inséré en haut de page ou en conclusion d’un article, il multiplie les chances de trafic. Il donne envie au lecteur par un “découvrez nos 5 produits” et indique à Google que celui-ci reste sur le site. Plus ce temps passé sur les pages d’un site augmente, plus Google le mettra en avant.

Se former au SEO

La problématique du SEO exige une certaine maîtrise du web et de l’informatique. Pour être certain de bien faire dès la création d’un site, ou d’améliorer sensiblement un support existant, il est possible de se former. De nombreuses offres sont disponibles et il ne faut pas hésiter à entrer en contact avec les prestataires, poser des questions et demander des devis. En fonction du niveau de maîtrise souhaité et du temps dont on dispose, les prix sont variables. Les avis clients et les devis permettent de faire un choix pertinent. Si on se sent suffisamment à l’aise, on peut aussi choisir de se former seul grâce à des sites dédiés au SEO tels que Abondance.

Grâce à ces règles de base du SEO, gagner en visibilité ou créer un site pour votre PME se fera sur de bonnes bases et vous évitera les nombreuses erreurs que commettent trop de professionnels qui se lancent dans l’aventure Internet !

Entrez votre adresse email pour télécharger le Guide & les bonus

Vous vous êtes inscrit avec succès. Vous devriez recevoir le guide d'ici quelques minutes.

Regardez-nous auditer un autre compte et demandez le VÔTRE sur la page suivante

Vous vous êtes inscrit avec succès. Vous recevrez le guide dès qu'il sera disponible !